La senteur vive et impertinente du parfum Twilly d’Hermès

La senteur vive et impertinente du parfum Twilly d'Hermès
La senteur vive et impertinente du parfum Twilly d'Hermès

Le nouveau parfum de la maison Hermès se nomme Twilly. Son nom fait alors clairement écho à un Carré de soie Hermès. En réalité, si les Carrés Hermès existent dans différentes tailles, le Twilly en est la plus petite. Il se noue aujourd’hui autour du col de son flacon et y apporte un concentré de couleurs particulièrement festif. Immédiatement, le design de Twilly donne envie d’en découvrir davantage à son sujet. Voyons donc de plus près ce que cela cache en termes de composition

Hermès met à l’honneur un trio d’ingrédients

Avec le parfum Twilly, la maison Hermès explique vouloir s’adresser à une nouvelle génération de femmes. Or, selon nous, le pari semble brillamment remporté. En effet, cette fragrance repose sur une recette assez simple mais parfaitement harmonieuse. Celle-ci ne manque pas d’impertinence et son audace a de quoi séduire toute une très large population de clientes. L’enseigne décrit sa composition comme étant un parfum floral, épicé et oriental. Twilly débute par l’odeur caractéristique du gingembre.

Cette plante en provenance d’Inde et de Chine ne passe pas inaperçu et délivre ici un souffle épicé, poivré, rosé et savonneux. Il est ensuite rapidement relayé par davantage de féminité. La tubéreuse, introduit à Grasse au XVIIe siècle, possède tout d’abord un départ entêtant. Puis, elle se montre plus liquoreuse et développe un souffle plus miellé, chaleureux et crémeux. Son odeur capiteuse domine un énorme bouquet de fleurs blanches et s’enveloppe aussi de l’onctuosité du bois de santal. Provenant de l’Inde, cette matière première achève cette composition par un souffle boisé et fumé, lacté et crémeux.

Christine Nagel, créatrice du parfum Twilly

Bien entendu, ce parfum est l’œuvre de la parfumeuse exclusive de la maison Hermès : la talentueuse Christine Nagel. Né en 1959 à Genève, cette créatrice ne se dote pourtant pas d’un parcours classique. Beaucoup disent d’elle qu’elle a appris la parfumerie à contre-courant. En effet, Christine Nagel est issue d’une filière scientifique. Elle travailla pendant très longtemps au département chromatographie de Firmenich. En d’autres termes, la créativité n’avait pas sa place dans son quotidien. Néanmoins, une rencontre avec Alberto Morillas bouleversa sa vie. Il devint son mentor et c’est avec lui qu’elle mit en exergue son côté artistique. Aujourd’hui, le talent de Christine Nagel est très largement reconnu sur la planète tout entière.

Sa carrière est déjà jalonnée par de nombreuses créations de best-sellers et de multiples récompenses. Fascinée par les sillages à panache de Michel Almairac, Christine Nagel signe ici une composition qui ne manque en rien de fougue. Elle dit avoir élaboré Twilly « en pensant aux jeunes filles, en les regardant vivre […] Libres, audacieuses et irrévérentes, elles jouent contre le vent, dit-elle, imposant leur propre rythme, inventant une cadence inédite ». Voilà qui en dit long sur l’impertinence de ce nouveau parfum et qui donne, dès lors, immédiatement envie de le découvrir…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *