L’Air du Temps, le succès en parfumerie de Nina Ricci

L’Air du Temps, le succès en parfumerie de Nina Ricci
L’Air du Temps, le succès en parfumerie de Nina Ricci

L’Air du Temps, le succès en parfumerie de Nina Ricci

La maison de parfumerie et de couture Nina Ricci avait déjà exercé ses talents avec une première fragrance, mais c’est bien en 1948 avec l’Air du Temps qu’elle signera son plus grand et long succès. Bien que retravaillé et modernisé, le célèbre flacon aux deux colombes passe le nouveau millénaire avec la facilité des grands parfums. Chef d’œuvre de la parfumerie moderne, l’Air du Temps invente une nouvelle féminité à la fois plus légère et plus sensuelle qui se distillera au fur et à mesure des siècles pour ne jamais s’oublier.

L’Air du Temps, « un petit miracle » parfumé symbole de paix de renouveau

« J’imagine le parfum que je voudrais sentir sur les épaules de la femme que j’aime. » disait Robert Ricci, fils de Nina, à son parfumeur de l’époque Francis Fabron. C’est dire si l’Air du Temps sera un parfum de liberté, d’une sensualité féminine aérienne tout en étant d’une présence marquée.

Il est vrai qu’au sortir de la seconde guerre mondiale, les femmes cherchent à se parfumer de façon plus légère tout en exaltant une fraicheur de liberté retrouvée, de renouveau fleuri tout en étant sensuel. L’Air du Temps va donc se poser dans les rayons de parfumerie classique comme une fragrance novatrice là où les parfums sont encore lourds et très souvent sucrés à l’extrême. De par son nom comme par sa composition, l’Air du Temps s’en va séduire toutes les générations de femmes à la recherche d’un nouvel éclat parfumé.

Bien sûr les réclames et campagnes publicitaires se feront avec une poésie lumineuse et aérienne, sans compter que le bel Air du Temps saura se parer d’un flacon légendaire de Lalique qui ajoutera élégance et audace à sa composition gracieuse.

« Il y a dans l’Air du Temps un petit miracle qui lui donne sa forte personnalité » disait Robert Ricci pour l’Air du Temps.

Le premier parfum fleuri-épicé de l’histoire : L’Air du Temps

Robert Ricci estimant qu’ « un parfum est une œuvre d’art, l’objet qui le contient doit être un chef d’œuvre. », l’Air du Temps fut le premier parfum à se présenter dans un flacon de cristal.

Dessinée par Jean Rebull la première version du flacon de 1948 dévoile déjà une forme de soleil et une colombe sur son bouchon, toutefois c’est Marc Lalique (deux ans plus tard) qui fera du flacon la chef d’œuvre de cristal que nous connaissons tous. Le bouchon devient alors support à deux colombes de cristal mat entrelacées sous une fiole ronde et lumineuse. En 1999, le flacon de l’Air du Temps sera nommé flacon du siècle.

Quant à la composition de ce chef d’œuvre signée donc de Francis Fabron, elle n’en est pas moins éclatante. Le départ très frais de bergamote ouvre nos sens aiguisés vers un cœur floral et épicé révolutionnaire. Effectivement le bois de rose se mêle aux roses et violettes délicates pour offrir un vent de fleurs puissant qui s’accompagnera à merveille d’un œillet épicé à souhait. Quelques touches précieuses et poudrées d’iris viendront se poser sur les profondeurs boisées composées autour du santal, du cèdre et de l’ambre. Les muscs blancs, encore peu utilisés à l’époque, envelopperont ce sillage profond de leur douceur fleurie.

« L’Air du Temps, un parfum icône aux valeurs universelles d’amour, de paix et de liberté. A la fois fraîche et intemporelle, cette fragrance aux accents fleuris et épicés, est un élixir enchanteur, symbole de féminité et d’éternelle jeunesse… Un moment d’émotion jamais égalé. » Nina Ricci pour l’Air du Temps.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *