Ange ou Démon, le plus subtil des mystères parfumés Givenchy

Ange ou Démon, le plus subtil des mystères
Ange ou Démon, le plus subtil des mystères

Né en 1927, Hubert James Taffin de Givenchy quitte Beauvais pour tenter sa chance à Paris. C’est en 1952, après avoir travaillé avec quelques grands de la mode, qu’il fonde la maison de couture Givenchy. Le succès ne se fait pas attendre. Entre chic décontracté et démocratisation du luxe, la maison Givenchy se hisse en haut du sommet puisque Lauren Bacall, Jacky Kennedy ou encore Élisabeth Taylor portent déjà des vêtements Givenchy. En 1958, Hubert de Givenchy dédie son premier parfum, « L’Interdit », à son amie américaine Audrey Hepburn. En 2006, la marque dévoile une fragrance hors du commun « Ange ou Démon ».

Ange ou Démon, un parfum de dualité

« Ange ou Démon » est un véritable parfum de dualité, fait de contrastes qui symbolisent le paradoxe de la personnalité féminine. L’égérie de Givenchy, Marie de Villepin joue immédiatement sur plusieurs facettes allant de l’innocence à la sensualité, de la force à la faiblesse, de l’ombre à la lumière. Si elle est fascinante, elle semble néanmoins renfermer un secret. Si vous la suivez, elle vous emmènera sur des chemins jusqu’alors inconnus. Mais le plus important, c’est que vous ne le reconnaitrez jamais, tantôt Ange, tantôt Démon, elle oscille entre l’ombre et la lumière sans que vous puissiez la démasquer ni la comprendre. « Ange ou Démon » est une fragrance ultra mystérieuse qui reflète toutes les caractéristiques de la personnalité féminine. « Ange ou Démon » est un élixir charismatique, qui affiche une élégance ultra sensuelle. « Ange ou Démon » est sans conteste le parfum des femmes imprévisibles.

Les notes contrastées d’Ange ou Démon

« Ange ou Démon » se définit comme un oriental floral autant cristallin que charnel. Afin de réaliser cette composition inédite, Givenchy a fait appel à deux talentueux parfumeurs, à savoir Olivier Cresp et Jean-Pierre Bethouart. « Ange ou Démon » débute par la fraicheur vive de la mandarine de Calabre. Celle-ci s’associe à la note aromatique du thym blanc. Toutes deux seront rehaussées par l’impertinence du safran. Le cœur est tout aussi subtil, car il conjugue la douceur du lys à l’exotisme du ylang-ylang et à l’orchidée Maxillaria. Le fond est plus profond et essentiellement boisé, car il associe la vanille à la fève tonka et au bois de palissandre. Le flacon quant à lui apporte sa part de mystère. Signé Serge Mansau, le flacon est tel un bijou de verre ciselé. Clair à la base et sombre au sommet, il offre un dégradé quasi hypnotique. Il capture la lumière, comme s’il était un prisme afin de nous réfléchir la lumière avec une force beaucoup plus puissante.

Qui est-elle ? Elle seule le sait… « Ange ou Démon » est une essence tout en contrastes, révélant par la même occasion, toutes les facettes de la personnalité féminine. À la fois ange, à la fois démon, elle est néanmoins charismatique en toute circonstance.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *