Avis sur la fragrance Baptême du Feu

Avis sur la fragrance Baptême du Feu
Avis sur la fragrance Baptême du Feu

Baptême du Feu, le jus controversé de Serge Lutens

Chaque parfum de Serge Lutens est un chapitre faisant référence à sa vie. En effet, ce personnage intrigant et énigmatique cache en lui des sentiments enfouis et émouvants qui transparaissent tour à tour dans chacune de ses essences. Il explique lui-même : « c’est un feuilleton, ma parfumerie. J’ai 70 parfums, mais c’est la même histoire que je raconte, autrement chaque fois. » Comme toujours, Baptême du Feu se lit donc comme un récit et nous fascine de ses effluves juxtaposés dans la plus parfaite harmonie.

Baptême du Feu, une énigme olfactive

Comme toujours, Baptême du Feu est assorti d’une citation de Serge Lutens. « Mon émotion est fluide. À l’instar d’une cire qui se coule dans un moule, elle affermit ce qui me séduit, comme ici, ce cœur de pain d’épices. » En réalité, ce parfum nous parle d’une kermesse, d’un stand de tir, de l’enfance… Mais aussi de massacres, de coups de feu et de poussière ! Autrement dit, Baptême du Feu associe des univers qui ne vont, de prime abord, absolument pas ensemble. D’un côté, la joie et le bonheur d’une fête et d’un souvenir d’enfance. De l’autre, la terreur et le bain de sang. C’est un peu comme si l’auteur de ce jus retrouvait en fait « le goût d’une peur de pain d’épices. »

Nous sommes alors en droit de nous demander si Serge Lutens ne s’est pas directement inspiré de la cruelle actualité pour élaborer sa fragrance. Le côté dérangeant de ce parfum nous donne néanmoins envie de savoir ce qu’il sent. En réalité, celui-ci est un concentré d’épices unisexes réhaussé d’une pointe de gingembre aphrodisiaque et de la fraîcheur de la mandarine. L’osmanthus, quant à lui, apporte une touche plus automnale et boisée à l’ensemble. Enfin, des notes poudrées rendent le tout plus élégant tandis que le cuir sublime sa sensualité.

L’amour de Serge Lutens pour le feu

Les sentiments sont ainsi partagés à la découverte de ce jus. Doit-on l’aimer pour sa senteur parfaite digne d’un savoir-faire hors pair ? Doit-on la détester pour ce qu’elle évoque ? En réalité, Serge Lutens a toujours été fasciné fasciné par l’idée de brûler quelque chose. En fait, cela correspond pour lui au fait de « suicider » une partie de soi-même, comme pour faire table rase. Lorsque l’on brûle quelque chose, on le réduit en cendres, comme pour mieux recommencer. D’ailleurs, Serge Lutens avoue étrangement avoir un côté pyromane en lui tout en étant effrayé par les proportions que cela peut prendre.

Aussi, c’est précisément cette sensation qu’il a aujourd’hui intégré à son parfum Baptême du Feu. Ce dernier dégage une aura incroyable et une fascination hors du commun. Il est tout à la fois, dérangeant et exaltant. Quoi qu’il en soit, ce jus peut se vanter de ne ressembler à aucun autre et mérite, ne serait-ce que pour cela, d’être découvert par le plus grand nombre.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *