Balenciaga parfum Paris 10, avenue Georges V

Balenciaga parfum Paris 10, avenue Georges V
Balenciaga parfum Paris 10, avenue Georges V

Le nouveau parfum Balenciaga Paris

« Un bon couturier doit être : architecte pour les plans, sculpteur pour la forme, peintre pour la couleur, musicien pour l’harmonie et philosophe pour la mesure. » Cristobal Balenciaga.

Labeur quotidien, respect, exigence, générosité. Cristobal Balenciaga fut le plus pur serviteur de la Haute Couture. Cristobal Balenciaga emploiera sa vie entière à explorer l’alchimie d’un vêtement et la beauté de la couture.
Cette existence faite de mille gestes et d’une totale maîtrise de son art aboutira à l’essentiel : la simplicité d’une coupe. Elle est devenue légendaire. Balenciaga s’acharnera sur la construction du vêtement, décortiquant minutieusement ses structures, à la recherche de leurs secrets, comme un puzzle sans cesse retravaillé et simplifié afin de tendre à la perfection, à l’épure d’une seule ligne. Tout naturellement, saison après saison, il reprend son ouvrage, pour finalement imposer l’air du temps.

L’histoire de Balenciaga et ses fragrances

Balenciaga - Paris 10, avenue Georges V
Balenciaga – Paris 10, avenue Georges V

Né en 1895 à Guetaria, au Pays Basque espagnol, Cristobal Balenciaga a le choix entre devenir pêcheur, comme son père, ou prêtre, comme son oncle. Sa mère, elle, était couturière. Ce sera sans doute cette influence là qui le guidera. Son sacerdoce sera la mode. En véritable autodidacte, il crée sa première Maison de Couture en Espagne, en 1919. La marque est un succès.

Cristobal Balenciaga décède en 1972. Cet artiste a profondément marqué le monde de la Couture par son style personnel et clairement identifiable. Et cette abnégation quasi religieuse : faire absolument son métier. Et ce but suprême : la perfection.

Balenciaga - Paris 10, avenue Georges V - Charlotte Gainsbourg
Balenciaga – Paris 10, avenue Georges V – Charlotte Gainsbourg

Balenciaga Paris 10, avenue Georges V : C’est une maison particulière. De Cristobal Balenciaga à Nicolas Ghesquière, il règne ici une atmosphère rigoureuse et fantasque à la fois. Entre expérimentation de la couture et morale de la coupe. Dans la Maison Balenciaga, il y a le couturier qui obéit
aux injonctions du style, il y a aussi l’artiste qui se réserve le domaine
du rêve… C’est dans cet univers qu’est né un nouveau parfum : Balenciaga Paris.

Le flacon de parfum Balenciaga Paris

Un flacon pur, sans trace, sans gravure… La couleur du jus, pâle et ambré, comme un nectar de sous-bois que l’on vient de mettre sous verre, se dévoile, plus ou moins prononcée, derrière les facettes et les arêtes. Un flacon comme nul autre, soufflé, où l’aléatoire le rend unique et précieux.
Un flacon qui allie l’angle et la rondeur. Un flacon doux aux ncoignures… Un flacon non dénué d’humour, dont le capuchon ivoire apparaît comme une surprise et sort de sa cape de velours. Il a l’allure Balenciaga… D’emblée, cette petite note de violette veut faire croire que Balenciaga Paris est un parfum léger, agréable comme le beau temps.

Balenciaga - Charlotte GAINSBOURG
Balenciaga – Charlotte GAINSBOURG

Il y a dans Balenciaga Paris les premiers jours d’avril, des souffles fleuris, les fleurs d’un certain jour. Un air de printemps : des robes éphémères et les regards d’une fois. Un bouquet de violette, c’est aussi une tonalité désuète, le charme suranné de quelques pétales séchés que l’on retrouve
entre les pages d’un livre de Colette, des ébauches de souvenirs, cette œuvre si fine qu’est le passé… Mais, très vite, une touche poivrée se révèle et ouvre sur un bois calme et moussu. Une frondaison qui se respire aux heures secrètes de la nuit. S’exprime alors une autre nature, plus nocturne. Une sensualité se précise. La couleur ombrageuse de son jus dit déjà un peu de son mystère. C’est un parfum plein de lumière avec quelques sombres embrasures.

Une association parfumée inédite

Balenciaga Paris est un joli paradoxe. C’est un parfum qui se fait vie, qui se mêle de vivre. Balenciaga Paris s’offre et se défend… Porter Balenciaga Paris c’est devenir cette femme inaccessible et proche qui passait sous les feuillages…

Balenciaga - Nicolas GHESQUIERE
Balenciaga – Nicolas GHESQUIERE

« Dès mon arrivée chez Balenciaga, il y a maintenant plus de dix ans, j’ai voulu créer un parfum. Un parfum classique et chic, digne d’une grande
maison de couture. Mais un parfum qui raconte aussi une histoire inédite.
Je voulais que Balenciaga Paris soit un parfum qui s’affirme et occupe la
mémoire. Je voulais que Balenciaga Paris soit aussi une fragrance au mystère suave. J’aimerais que l’on découvre Balenciaga Paris en ayant l’impression de l’avoir toujours connu. Charlotte ne se définit pas, et ce parfum lui ressemble.» Nicolas GHESQUIERE.
Charlotte Gainsbourg marie prodigieusement toutes les contradictions. Fragile et certaine. Lumineuse et discrète. Sophistiquée et ardente. C’est une femme de son temps qui n’oublie pas la transparence de l’enfance. C’est une élégance française : cette alchimie incomparable entre chic et désinvolture. Une étrange beauté qui fascine et déroute. C’est une volonté obstinée et une voix des caresses. Charlotte Gainsbourg est l’image de Balenciaga Paris.

Parfums Femme

Famille Olfactive : Floral – Rose Violette

Notes de Tête : Poivre, Notes Vertes.

Notes de Cœur : Violette, Notes Florales.

Notes de fond : Notes Boisées, Notes Poudrées, Muscs.

Retrouvez le au meilleur prix chez notre partenaire parfums : Tendance Parfums.

3 Commentaires

  • J’aime vraiment votre article. J’ai essaye de trouver de nombreux en ligne et trouver le v?tre pour être la meilleure de toutes.

    Mon francais n’est pas tres bon, je suis de l’Allemagne.

  • Bonjour,

    Tout d’abord permettez moi de vous souhaiter de très bonnes fêtes de fin d’année 2010/2011.

    J’étais une fervente utilisatrice du Dix et aujourd’hui je vous adresse ce petit courriel afin de vous dire que je suis très déçue et brimée de ne plus pouvoir me le procurer.

    Je le recherche désespérément partout sur des sites Internet divers et variés mais… que neni, pas le moindre flacon.

    Je viens de m’offrir la nouvelle eau de parfum Paris 10 avenue Georges V mais ça n’est plus vraiment ça ; il ne tient pas.
    Lorsque je parfumais avec Le Dix, on me disait : « hummmm, tu sens bon, c’est quoi ton parfum » et aujourd’hui personne ne me fait cette belle remarque.
    Moi-même, je ne le sens pas (et je ne l’ai acheté qu’il y a deux jours), mon nez ne sait pas habitué à cette fragance en si peux de jours et encore moins celui des personnes que je rencontre.

    Ma question est : pourquoi avoir arrêté la fabrication du Dix ?
    Pourquoi ne pas l’avoir gardé pour les « amoureuses » quitte à fabriquer moins de flacon même s’il ne se vendait plus autant qu’avant ?

    Là, vous perdez une certaine clientèle.
    Un parfum qui existait depuis tant d’année, on ne lui coupe pas la tête ainsi, regardez Guerlain avec ses classiques qui marchent à fonds.

    Je vous remercie d’avoir pris le temps de me lire mais si vous me répondez, cela ne changera rien à mon désarroi.
    Cordialement

    • Bonsoir
      je suis dans le même désespoir que toi ! Excepté que j étais une inconditionnelle de Christobal. Je n ai plus jamais trouve de parfum qui m allait aussi bien ! Je ne me retrouve plus dans aucun parfum !
      J ai garde quelque gouttes dans l espoir d aller me faire faire un parfum qui lui ressemble !
      Cherchons Encore et toujours !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *