Chanel nous fait voyager avec son parfum Coco Noir

Chanel nous fait voyager avec Coco Noir
Chanel nous fait voyager avec Coco Noir

Coco Noir : Voyages dans les nuits vénitiennes de Gabrielle Chanel

Au commencement il y avait Coco, puis il y eut sa version fruitée le sublime Coco Mademoiselle, et enfin sa nuit profonde, Coco Noir. Coco Noir est le « grand baroque nocturne » que créèrent Jacques Polge et Christopher Sheldrake en hommage aux voyages de Gabrielle Coco Chanel dans les profondeurs byzantines de Venise. Délicieusement mystérieux, l’envoûtant oriental sait aussi nous offrir ses puits de lumière…

Entre éclats de lumière et mystères de l’ombre, Coco Noir se dessine…

À la mort de son grand amour Boy Capel en août 1920, la belle Coco est désespérée. Pour redonner le goût à la vie à la jeune veuve, un couple d’amis lui propose de partir à Venise. Pour Gabrielle Chanel, c’est une révélation. Elle y fréquente les plus beaux palais byzantins et y fera les plus grandes fêtes, y découvre les rouges puissants de Véronèse et du Tintoret mais aussi l’or brûlant de la basilique Saint-Marc et de la Pala d’Oro. La nuit est une fête, le jour un émerveillement que Coco Chanel n’aura de cesse d’aduler.

Après avoir rendu hommage à cet art baroque que Coco chanel aimait tant avec Coco, Jacques Polge ira s’encanailler dans le monde de la nuit vénitienne pour y puiser l’inspiration de son Coco Noir. Coco puisqu’il est Gabrielle, Noir puisqu’il est la couleur de l’élégance intemporelle qui fait briller toutes les femmes.

« Je me suis ainsi naturellement dirigé vers une interprétation que je définis comme nocturne, car je la voulais empreinte de mystère, d’intensité, avec cette sensation de velours qui vous enveloppe ; mais avec également une sophistication, une lumière, capables de révéler l’éclat de ce noir. »  raconte Jacques Polge pour Coco Noir à L’Express.

Coco Noir sera donc porté par un visuel et un film de la plus grande sobriété où seul le flacon sera la star. Il n’y en avait pas besoin d’une autre !

Coco noir ou l’art parfumé byzantin

Le bel oriental cachera ses mystères dans le flacon iconique de Chanel teinté pour l’occasion d’un noir absolu. Seul l’étiquette qui orne la bouteille de Coco Noir portera un liseré doré en hommage à ses racines byzantines.

Coco Noir s’ouvre sur des agrumes puissants menées par une bergamote italienne épicée de baies roses. La générosité et l’opulence du jasmin, de la rose et du narcisse ouvre en grand le cœur de ce Coco Noir. Cèdre d’Atlas et géranium apporteront leurs nervosités boisées et nocturnes à ces fleurs lumineuses bientôt enfumées d’encens comme pour mieux nous faire plonger dans la chaleur de la nuit.

Effectivement, les profondeurs de patchouli, de benjoin, de vanille et de fève tonka nous plongeront définitivement dans une torpeur orientale, ou plutôt byzantine, totalement addictive…

« Depuis toujours CHANEL investit le noir d’un rôle essentiel : mettre la femme en lumière. COCO NOIR célèbre ce parti pris paradoxal en faisant naître d’un noir profond l’idée d’une féminité éclatante. » Chanel pour Coco Noir.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *