Dans la Peau, un parfum au goût de l’étreinte

Dans la Peau, le goût de l’étreinte
Dans la Peau, le goût de l’étreinte

C’est en 1837 que le jeune Louis Vuitton quitte son Jura natal pour « monter » à Paris. Très vite il y trouve un emploi d’apprenti « layetier-emballeur-malletier ». Avant-gardiste et visionnaire, Louis Vuitton ouvre sa première boutique en 1854.

Il faudra attendre 1914 pour qu’il installe, sur la plus belle avenue du monde « Vuitton Building ». Petit à petit, la maison Vuitton diversifie ses activités aux cosmétiques, à l’horlogerie et à la parfumerie. C’est en 2016, que la marque présente 7 fragrances plus addictives les unes que les autres, dont « Dans la Peau ».

La collection « Louis Vuitton Parfums »

Le premier parfum de Louis Vuitton, « Heures d’Absence », sorti en 1927, n’a pas réussi à traverser les époques. En 2016, la marque eut envie de créer une collection exceptionnelle, mais surtout inédite. Pour ce faire, Louis Vuitton décide de faire appel au nez Jacques Cavallier Belletrud.

Ce dernier a souhaité utiliser des technologies nouvelles afin d’obtenir des résultats au plus proche de la nature, comme le traitement au CO2. Au sujet de « Dans la Peau », Jacques Cavallier Belletrud affirme « Ce parfum, c’est celui que sent ma femme. J’ai peut-être reconstitué une odeur d’amour, mais inconsciemment… C’est le parfum qui est le plus abouti sur l’expression de la sensualité, il exprime ce pour quoi on est attiré et ce par quoi on est attiré en premier ». « Dans la Peau » tatoue sur l’épiderme, comme une encre indélébile.

Dans la Peau et ses notes cuirées

À la découverte des notes cuirées, les parfumeurs utilisaient les chutes de cuir en provenance de Russie. Ils laissaient alors infuser ses chutes jusqu’à obtenir l’odeur souhaitée. Aujourd’hui, le procédé est totalement différent. Les notes de cuir sont reproduites en laboratoire et sont le plus souvent créées en mélangeant des matières premières synthétiques et naturelles comme le styrax.

Ici, le cuir a été travaillé comme une infusion, afin d’obtenir une essence le plus naturelle possible. « Dans la Peau » débute par des notes d’abricot sucrées, associées à des notes aquatiques. Le cœur de « Dans la Peau » est ultra floral avec la présence du jasmin, du magnolia, et du narcisse. Enfin, le fond conjugue des notes de cuir et du musc, conférant un aspect chaleureux et envoutant. Le flacon est l’œuvre du designer australien Marc Newson.

Très prisé, ce dernier est connu pour son audace et ses designs épurés. C’est précisément ce flacon minimaliste que l’on découvre pour toutes les fragrances de la collection Louis Vuitton. Le verre est lourd et ressemble à une fiole d’apothicaire. Le tout est surmonté d’un bouchon noir métallique mettant en lumière, l’emblème « LV » de la marque. Sa base transparente, nous laisse entrevoir la couleur soleil de son nectar rayonnant.

« Dans la Peau » ne feint pas le désir, il le met à nu »… Une composition exceptionnelle au plus près de la nature donne à la fragrance « Dans la Peau » une émotion inédite.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *