Dragée : Ode à la vie Réminiscence !

Dragée : Ode à la vie Réminiscence !
Dragée : Ode à la vie Réminiscence !

La collection Les Notes gourmandes de Réminiscence voit apparaître en 2013 une nouvelle fragrance qui vient s’inscrire dans le grand livre des merveilles de la maison Réminiscence. Malgré la disparition de l’emblématique créatrice Zoé Coste, Lilla et Nino Amaddeo poursuivent en 2013 la belle histoire du cahier de souvenirs d’enfance Réminiscence. Avec Dragée, ils abandonnent un temps l’Orient pour s’enivrer des parfums fleuris et poudrés de cette petite confiserie si symbolique des jours heureux.

Des mariages, des naissances et un parfum : Dragée de Réminiscence

La maison de parfums Réminiscence est la maison du souvenir, de l’imagination et de la joie de vivre. Tous les parfums Réminiscence sont emprunts de ces… réminiscences de senteurs et d’émotions. Des émotions qui furent tout d’abord orientales comme nous avons pu en profiter avec Patchouli, Ambre ou Musc. Des souvenirs de Caraïbes et de mers azures tranquilles comme nous l’avons vu avec les Rem’.  Et puis bien sûr des souvenirs d’enfance dessinés en des flacons précieux tels Guimauve (ex Mi Fa) ou bien encore Héliotrope (ex Do Ré) sans oublier les deux disparus So La et Si Do.

Cette collection des Notes Gourmandes attendait une suite. Bien sûr Réminiscence saurait la sublimer comme à son habitude par les plus beaux accords composés avec des matières de haute qualité. Mais… La collection née des quatre mains de Zoé Coste et de Lilla Amaddeo ne pouvait plus l’être, l’emblématique créatrice ayant brutalement disparu en 2008.

Ses souvenirs d’enfance Lilla Amaddeo, désormais aux commandes de Réminiscence, les a alors partagés avec son père et fondateur de la société Nino Amaddeo. Et Dragée, le pétillant cocktail de fleurs et de fruits, est né comme une renaissance, comme une ode à la vie qui continue…
« Un voyage olfactif ou tendresse et allégresse nous transportent. » nous raconte Réminiscence pour Dragée. Alors ils se parfumèrent de Dragée et vécurent heureux…

Dragée ou le fleuri-fruité gourmand des heureux événements

Toujours aussi rétro-boudoir que ses prédécesseurs de la gamme des Notes Gourmandes, Dragée apparaît pour notre plus grand plaisir dans un verre cylindrique paré de son cabochon de cristal rappelant les parfums d’autrefois. Cette fois Dragée s’habille de blanc, le blanc des baptêmes et des mariages bien sûr, là où les dragées sont indispensables à la fête.

Dragée s’ouvre sur des notes hespéridées de petit grain et de mandarine procurant un envol aérien à la fragrance. La cardamome apporte sa pointe épicée comme pour faire pétiller ce départ fusant. Puis l’infusion de fleur d’oranger d’Égypte s’en va rencontrer au cœur la poudrée et douce fleur d’amandier. Apparait aussi une bien belle et mystérieuse note dragée qui malheureusement refusera de se dévoiler plus, à moins de la croquer ? Les profondeurs mystérieuses de cèdre se mélangent à la vanille gourmande pour s’envelopper dans le cocon de muscs blancs.

« Des notes délicates et sensuelles, romance sucrée dont on ne peut que se délecter… Accord construit autour de la fleur d’Amandier et de la fleur d’Oranger, dans un flacon blanc rappelant le Dragée. » Réminiscence pour Dragée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *