Kenzo Homme, un concentré de nature dans un parfum

Kenzo Homme, un concentré de nature dans un parfum
Kenzo Homme, un concentré de nature dans un parfum

Kenzo Homme est un parfum qui a vu le jour dans les années 90 et cela se sent. Il est typiquement emprunt de l’univers de cette époque et dégage des effluves aquatiques caractéristiques de la mode masculine à ce moment là. Il a un petit côté old-school qui lui va à ravir. Il est synonyme d’une certaine drague à l’ancienne et ne manquera pas de rappeler des expériences sentimentales inoubliables à certains… Notamment des souvenirs se déroulant en bord de mer et accompagné du souffle frais du vent marin.

Kenzo Homme, le souffle frais de la nature

A l’image de son flacon, Kenzo Homme nous plonge dans un univers bleuté, plus exactement en bordure de mer. Nous voilà fasse à la grandeur de la nature, au crépuscule, alors que le soleil commence à refléter ses éclats dans le creux des vagues. L’eau est calme et le vent souffle à peine sur les éléments encore vierge et se réveillant au contact du jour. L’homme solitaire est fasse à ce spectacle comme pour mieux le contempler tout en puisant une certaine richesse dans son fort intérieur. La planète semble lui appartenir tout entière et cet être puise alors son énergie dans le cœur des éléments naturels. Kenzo Homme s’inspire du bleu du ciel comme de celui de la terre. Tous deux ne font plus qu’un et nous ouvrent un espace fait de contrastes. Bien que ce parfum ne ressemble à aucun autre, il dégage pourtant une impression familière et semble puiser son inspiration dans des senteurs universelles. Son flacon s’empare alors d’une teinte bleutée rappelant la couleur des profondeurs de l’océan. Par ailleurs, un bambou vient s’y incruster et cet écrin de verre semble se courber sous le vent. Tous les éléments de la nature sont alors réunis et ne forment plus qu’un seul et même ensemble. Par ailleurs, son verre dépoli semble comme lissé par la mer. Tout en étant moins cher, Kenzo Homme délivre toujours un élan d’oxygène intact malgré les années qui passent sans en altérer l’authenticité.

L’odeur maritime de Kenzo Homme

Lorsque l’on sent Kenzo Homme, l’impression de renifler l’odeur de l’écume sous surprend. La nature est belle et bien présente et déferle sur nous tout en bouleversant les senteurs masculines auxquelles nous sommes habitués. En toute logique, les notes de tête de Kenzo Homme sont légèrement iodées. Cet aspect vivifiant s’accentue alors dans la sauge et se pimente dans le girofle et la muscade. Puis des notes de feuilles vertes jouent avec le fenouil et ses senteurs anisées. Le fond amène alors son côté boisé et renforce l’aspect sensuel de la fragrance. La mousse de chêne se frotte au vétiver, au ciste et au pin maritime. Le tout s’arrondie ensuite sur la senteur lactée du bois de santal et se clos sur une sublime alliance de bois de rose et de cèdre rayonnant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *