L’Air du Ciel le dernier parfum Nina Ricci

L'Air du Ciel le dernier parfum Nina Ricci
L'Air du Ciel le dernier parfum Nina Ricci

L’Air du Ciel de Nina Ricci, lorsque les dernières lueurs du jour s’invitent dans un parfum

La maison Nina Ricci compte parmi les enseignes les plus célèbres de l’Hexagone. Depuis 1932, Nina Ricci fait rayonner l’image de l’élégance à la française dans le monde entier. Ses parfums sont l’œuvre d’un savoir-faire d’exception et nous comptent chaque fois une histoire différente et remplie de poésie. Parmi les fragrances les plus réputées de la marque, L’Air du Temps occupe une place de choix, alors même qu’il a vu le jour au lendemain de la guerre, en 1948. Il évoque la paix retrouvée et l’innovation permanente de son époque. Son message encore pleinement d’actualité, L’Air du Temps de Nina Ricci se renouvelle en une toute nouvelle édition. Focus sur L’Air du Ciel, évocation poétique des dernières lueurs du jour.

L’Air du Ciel de Nina Ricci, une image romantique des rayons rosés du soleil

Avec ce nouveau parfum 2019, Nina Ricci nous dresse une image infiniment poétique : celle du ciel encore éclairé par quelques rayons du soleil, mais dont la lueur s’estompe peu à peu pour faire place à la nuit. « Les rayons rosés et orangés se mêlent au bleu du ciel et au blanc ouaté des nuages. L’azur se métamorphose tandis que le jour laisse peu à peu place à la nuit. L’éclat du soleil décline imperceptiblement en une lumière caressante. La brise du soir vient tempérer la chaleur de l’après-midi. Éphémère intermède, dont l’atmosphère particulière semble infuser sa nouvelle création olfactive, L’Air du Ciel a la poésie des instants suspendus ». L’image est belle et s’adresse à une femme élégante, possédant la douceur d’un tendre moment que l’on voudrait immortaliser pour toujours.

Lorsque les couleurs de l’arc-en-ciel s’emparent du flacon de Nina Ricci

Le parfum L'Air du Ciel Nina Ricci
Le parfum L’Air du Ciel Nina Ricci

Bien entendu, le flacon de L’Air du Ciel rappelle incontestablement celui de L’Air du Temps. Il est semblable à un tourbillon de cristal, dont la forme a été initialement imaginée par Marc Lalique en 1951. Deux colombes ciselées surplombent l’ensemble. Allégories d’amour et de tendresse, elles donnent ici l’illusion d’un bonheur que rien n’arrête et transmettent un message universel. Pour cette édition nommée L’Air du Ciel, cette bouteille prend désormais les couleurs d’un coucher de soleil. Dans son dégradé, des tons rose, jaune et bleu s’entremêlent. Enfin, une bague portant les initiales de Nina Ricci vient apporter une ultime touche de luminosité à l’ensemble de la composition.

La fraîcheur du crépuscule s’empare de L’Air du Ciel

Pour cette nouvelle édition, Nina Ricci a fait appel aux parfumeurs Louise Turner et Natalie Cetto. Toutes deux ont taché de symboliser la fraicheur de l’air à l’instant même où la nuit prend le pas sur le jour. Concrètement, cela se caractérise d’abord par un assemblage frais et hespéridé de bergamote, de mandarine et de petitgrain. La fleur d’oranger vient alors illuminer l’ensemble et rend se parfum plus enveloppant. La fraîcheur de L’Air du Ciel semble ainsi s’élever jusqu’au firmament, avant de s’envelopper d’un miel plus gourmand et addictif. La fève tonka et l’amande amère finissent de sublimer cette composition de douceur, tandis qu’un nuage de muscs blancs cotonneux se dépose dans son sillage.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *