L’Air du Temps à Paris chez Antoinette Poisson, le parfum historique de Nina Ricci remis à l’honneur

L’Air du Temps à Paris chez Antoinette Poisson, le parfum historique de Nina Ricci remis à l'honneur
L’Air du Temps à Paris chez Antoinette Poisson, le parfum historique de Nina Ricci remis à l'honneur


La parfumerie est un art qui se renouvelle sans cesse, donnant naissance à des inédits tout en réinterprétant aussi certaines fois des fragrances anciennes et historiques. Aujourd’hui, c’est précisément sur ce deuxième créneau qu’a choisi de se positionner la maison Nina Ricci. L’enseigne a décidé de remettre en avant l’un de ses plus grands parfums : L’Air du Temps, conçu initialement en 1948. En collaboration avec la maison A Paris chez Antoinette Poisson, celui-ci s’offre un nouveau flacon, tandis que la parfumeuse Calice Becker métamorphose sa senteur initiale.

L’Air du Temps, une essence datant de 1948


La première version de L’Air du Temps de Nina Ricci fut conçue au lendemain de la Seconde Guerre mondiale. Parfait témoignage de cette époque de renouveau, il est considéré comme l’une des essences les plus emblématiques du siècle dernier. Signé Francis Fabron, en collaboration avec Robert Ricci, il était un jus floral et épicé, à base de jasmin, de rose, de gardénia et d’œillet. Léger et rayonnant, il était en totale rupture avec les fragrances très capiteuses de son époque. Côté flacon, il était également de toute beauté, dans un écrin de cristal Lalique, coiffé de deux colombes, symbole de paix et de liberté. Aujourd’hui, c’est avec allégresse et raffinement que Nina Ricci nous révèle la nouvelle édition limitée de L’Air du Temps.

Nina Ricci collabore avec A Paris chez Antoinette Poisson


Pour élaborer cette édition limitée, Nina Ricci a choisi de travailler avec une autre grande maison française : A Paris chez Antoinette Poisson. Fondée en 2012, cette enseigne remet à l’honneur un savoir-faire typiquement français. Celle-ci se réapproprie un métier oublié : la décoration au papier domino. Plus concrètement, il s’agit d’une technique décorative datant du XVIIIe siècle, et consistant à imprimer des papiers décoratifs, sorte de papiers peints, à l’aide de blocs de bois gravés. Ensuite, une fois l’impression terminée, ces papiers sont mis en valeur à la main ou au pochoir par l’ajout de couleur.
Pour la nouvelle édition de L’Air du Temps de Nina Ricci, A Paris chez Antoinette Poisson choisit de décorer son flacon d’un papier dominoté façon toile de Jouy, dans un décor monochrome jaune d’or dessinant des colombes. Bien évidemment, il s’agit au passage d’un clin d’œil au flacon initial de L’Air du Temps.

L’Air du Temps à Paris chez Antoinette Poisson, une composition lumineuse signée Calice Becker


Pour renouveler sa senteur, Nina Ricci a fait appel à la parfumeuse Calice Becker, qui a choisi de nous enivrer d’une senteur plus pétillante et crémeuse. Avec L’Air du Temps à Paris chez Antoinette Poisson, tout commence par un démarrage fusant et pétillant de baies roses et de yuzu. Le coeur de ce parfum, quant à lui, se révèle plus floral. Il contient un trio de tubéreuse, de jasmin et d’ylang-ylang. Tout en rondeur, il s’enveloppe finalement d’un bois de santal plus crémeux et d’un musc puissant.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.