Le Mâle, le plus célèbre des marins parfumés

Le Mâle, le plus célèbre des marins parfumés
Le Mâle, le plus célèbre des marins parfumés

Sa silhouette bleutée de marin ne peut pas vous être inconnue. En effet, Le Mâle de Jean-Paul Gaultier a vu le jour en 1995 et est sans conteste le best-seller de la maison. Ce parfum est un véritable symbole. Il est devenu au fil du temps, une fragrance iconique pour toute une génération. Il est authentique et traditionnel. Il reflète toute l’âme de son créateur que l’on surnomme « L’enfant terrible de la mode », c’est vous dire comme il ne manque pas de personnalité ! Aujourd’hui, nous vous le proposons pour pas cher, il serait alors dommage de vous priver de cette essence mêlant aussi bien la tendresse et l’originalité.

Le Mâle, un parfum imaginé par Francis Kurkdjian

Toute l’histoire a démarré le 20 juillet 1994. Francis Kurdjian achevait alors un 3ème cycle à l’école supérieure de Marketing et de Luxe. A l’occasion de la remise des diplômes, ce dernier fut présenté à la Présidente de Beauté Prestige International, Chantal Ross. Cette dernière, sans doute conquise par sa vision de la parfumerie, le convoqua, une semaine plus tard, au sein de la société avenue Matignon. Elle lui remit alors une pochette contenant le brief de Jean Pau Gaultier pour le lancement de son premier parfum masculin. Francis Kurkdjian venait, sans le savoir, de sceller son avenir professionnel. Le compte rendu qui lui fut fourni était assez sommaire. En outre, il présentait l’univers du créateur et quelques souvenirs olfactifs liés à son enfance. Jean-Paul Gaultier voulait simplement que son essence soit différente des parfums de mode. Francis Kurdjian opta pour des accords simples, authentiques et sincères. Il eu l’idée de retranscrire l’odeur du propre associée à un parfum d’antan. Il pensa alors à l’odeur caractéristique des barbiers d’autrefois. Il utilisa de la lavande associée aux muscs blancs et à la vanille. En somme, rien de bien compliqué mais tout en étant très bien dosé. Trois variations du Mâle furent alors proposées à Jean-Paul Gaultier et se dernier choisit la fragrance nommée « New Beat ». Quelques ajustements furent ensuite apportés et Le Mâle tel que nous le connaissons aujourd’hui vit le jour en Janvier 1995.

L’univers de Jean-Paul Gaultier

La Mâle est à l’image de Jean-Paul Gaultier : il est unique et ne ressemble à aucun autre. Tout en étant très frais, il propose des senteurs très masculines et dégage une forte virilité. Aussi, ce dernier parvient avec brio à revisiter l’univers des barbiers d’autrefois. Les notes de tête du Mâle de Jean Paul Gaultier ne laissent aucun doute sur la présence de menthe. La sensation est très énergisante et se renforce ensuite sur des accords de lavande. Par ailleurs, la complexité de la fragrance porte surtout sur la dualité entre la féminité et la masculinité de cette essence. La coumarine y est présente en surdose et s’accompagne de vanille et de musc. L’armoise sublime aussi le tout de ses tonalités anisées. Le Mâle délivre une fraicheur glaciale tout en étant subtilement sucré. Bien qu’il ne soit pas cher, ce parfum sent divinement bon et nous plonge en plein cœur de l’univers Jean-Paul Gaultier. Bien entendu, ça n’est pas le flacon qui nous prouvera le contraire. En effet, il s’agit d’un buste masculin recouvert d’une marinière, vêtement typique du créateur. Qui plus est, le matelot est une figure de proue de l’inspiration de Jean-Paul Gaultier et cela semble bien lui réussir si l’on en croit l’incroyable succès de cette fragrance devenue incontournable.

Le Male de Jean Paul Gualtier a souvent était décliné mais cette année marque le lancement d’une version intense trés réussie : Ultra Male.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *