Olympéa, la déesse olfactive des temps moderne

Olympéa, la déesse des temps moderne

Paco Rabanne fait partie du paysage de la mode et de la beauté. Son esprit avant-gardiste, mais aussi son côté « agitateur d’idées » a fait de lui un styliste hors pair. C’est en 1966 qu’il se fait remarqué grâce à une collection de robes « en matériaux importables » et le jeune Francesco Rabaneda y Cuervo devient alors Paco Rabanne. Il entre dans le monde de la parfumerie avec « Calandre ». En 2013, la marque présente « Invictus », une fragrance masculine pour le moins conquérante. Deux ans plus tard, Paco Rabanne dévoile son alter ego féminin « Olympéa ».

Olympéa, une ode à toutes les femmes

Parce Paco Rabanne aime créer des couples olfactifs, il fallait impérativement une partenaire à « Invictus ». « Olympéa » est issu de la mythologie grecque, et c’est pourquoi elle correspond totalement à notre héros des temps modernes. Si « Olympéa » revisite les codes de la mythologie comme son alter ego masculin, elle se veut néanmoins ultra féminine et sensuelle. Mi-femme, mi-déesse, « Olympéa » pousse la sensualité à son apogée. Il faut savoir que le mont Olympe était la plus grande montagne de Grèce. Les Dieux s’y réunissaient pour discuter et se rencontrer. Le sommet de l’Olympe était entièrement caché par les nuages, mais elle était surtout invisible pour les mortels. C’est pourquoi la femme Olympéa est quasi divine et dépasse de loin, le commun des mortels. Avec « Olympéa », les femmes rentrent dans une dimension mythique. Provocatrice et audacieuse, la fragrance « Olympéa » reste néanmoins une ode à la féminité, à la beauté de chaque femme, quelle que soit l’époque.

Olympéa et son accord vanillé salé

La composition d’ « Olympéa » est l’œuvre de Loc Dong, Anne Flipo et de Dominique Ropion. « Olympéa » se définit comme une fragrance orientale fraiche et puissante, portée par un accord « vanille-salée ». « Olympéa » s’ouvre de suite par cet accord vanillé salé. Cet accord s’associe à la fraicheur de la mandarine verte. Le cœur d’ « Olympéa » contient des essences florales et aquatiques, notamment avec la présence du jasmin d’eau et la fleur de gingembre. Enfin, le fond est on ne peut plus sensuel, il conjugue la vanille, le patchouli, l’ambre et le bois de santal. Le flacon est une merveilleuse association des codes antiques et des codes contemporains. Tout en rondeur, le flacon a été réalisé par le designer Marc Ange.

Le flacon, de teinte rose pâle est également entouré de feuilles de laurier métalliques de couleur or rosée. Le rendu offre un objet de désir indescriptible. Paco Rabanne s’est, par ailleurs, beaucoup investi dans la publicité. Celle-ci met en scène, des dieux au pied de l’Olympe. Ils s’ennuient jusqu’à l’arrivée de la séduisante Olympéa représentée par Luma Grothe, un top model brésilien, également égérie pour le groupe Loréal. Comme l’explique Alexandre Courtès, le réalisateur du clip, « Les yeux de Luma sont envahis de séduction et d’espièglerie, ils font passer énormément d’émotions. C’est ce regard qui nous emporte, comme les dieux figés de cette Olympe imaginaire, dans le sillage de sa séduction ».

Ce début d’année a marqué le lancement d’un nouvel opus : Olympéa Intense.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *