Le nouveau Santal Blanc de Serge Lutens

Le nouveau Santal Blanc de Serge Lutens
Le nouveau Santal Blanc de Serge Lutens

Santal Blanc, un nouveau venu dans la collection des Eaux de Politesse de Serge Lutens

Serge Lutens est un créateur de parfum qui ne ressemble à aucun autre. Très inventif, il puise son inspiration en tout lieu et en de multiples époques. Il ne se contente pas de suivre les tendances, mais explore des chemins encore méconnus du public. Créatif dans l’âme, il nous emmène très loin des conventions, et agit comme une sorte de poète au beau milieu de l’univers des odeurs. Aujourd’hui, Serge Lutens a choisi d’enrichir sa collection des Eaux de Politesse d’une sixième composition qui fait suite à L’Eau d’Armoise. Focus sur Santal Blanc, un jus à la fois intime et très contrasté.

Santal Blanc, un chef-d’œuvre feutré

Santal Blanc matérialise à lui seul tout le talent du créateur Serge Lutens. Conçu en collaboration avec le parfumeur Cristopher Sheldrake, ce parfum est tout à la fois : la puissance et la retenue, la délicatesse et la fougue. Destiné aux hommes comme aux femmes, il est un parfum poudré, à la fois chaleureux et épicé, et s’achevant par une base animale. Santal Blanc de Serge Lutens est avant tout une essence boisée, qui s’articule, comme son nom l’indique, essentiellement autour du bois de santal. Cette matière première très utilisée par les parfumeurs déploie ici toute sa richesse lactée et son onctuosité. Pour autant, le parfum Santal Blanc gagne en puissance au contact des épices. Il contient, en outre, du poivre rose et de la cannelle. Pour plus d’élégance et de noblesse, Serge Lutens y a aussi intégré du bois d’iris. Enfin, cette composition s’achève par un musc plus animal, doté d’une sensualité enveloppante.

La pureté, fil conducteur de la collection des Eaux de Politesse

Ce nouvel assortiment de parfums, nommé les Eaux de Politesse, a fait de la pureté son fer de lance. En réalité, tout commença par une phrase lancée par Serge Lutens, en 2010 : « Le luxe commence par la propreté ». Puis, lorsque le créateur présenta pour la première fois sa collection, il ajouta « Surgir ou s’éclipser, chaque chose en son heure ». Si Serge Lutens a déjà largement prouvé son talent pour concevoir des parfums puissants, la retenue est pour lui une nouveauté. Les Eaux de Politesse sont constituées de six parfums aériens, frais et transparents. Pour autant, ces derniers résultent de tout le talent de Serge Lutens et ne manquent pas de relief. Une fois encore, le parfumeur signe ici un assortiment de haute volée, très créatif et ambitieux.

Notons que l’ensemble des parfums composant la collection des Eaux de Politesse, y compris Santal Blanc, sont présentés dans un flacon commun. Celui-ci forme un carré épais, tout en transparence, dont les parois semblent avoir été froissées. Le poids de ce contenant en dit long sur son raffinement. La forme carrée de cette bouteille est immédiatement évocatrice de la forme de l’emblématique Chanel N°5. En revanche, son bouchon est différent. Il reprend plutôt la silhouette du bouchon de la collection Gratte-Ciel de Serge Lutens, décliné pour l’occasion en une version translucide.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *