Bientôt l’Eau de Toilette Poison Girl

Bientôt l'Eau de Toilette Poison Girl
Bientôt l'Eau de Toilette Poison Girl

Dior fête les un an de son dernier parfum Poison Girl avec la création de son Eau de Toilette

La nouvelle vient de tomber et promet bien de ravir les fans de la maison Dior… La vilaine fille de l’enseigne avait fait son apparition sous la forme de Poison Girl, en janvier 2016. Aussi, pour fêter dignement son anniversaire, celle-ci reviendra prochainement, en janvier 2017. Pour ce faire, Dior nous propose une déclinaison de sa senteur sous la forme d’une Eau de Toilette. Alors, voyons ce qu’il en est de ce jus et surtout, qu’en est-il de la femme Dior : s’est-elle assagit avec l’âge ou, au contraire, a-t-elle gagné en arrogance ?

La féminité exubérante de Dior

Lors de sa sortie, Poison Girl est apparu comme étant bien plus qu’un simple parfum. Il fut présenté comme étant l’incarnation de la nouvelle féminité de Dior. Aussi, l’enseigne semblait vouloir en découdre avec son image souvent trop sage. Pour ce faire, elle véhicula l’image d’une féminité provocante, désinvolte et sexy. Le message était on ne peut plus clair et cette jeune blonde un brin girl next door n’hésitait pas à crier haut et fort : « I am poison ! » Celle-ci revient donc de la même manière que son aînée : féminine, maquillée, agrémentée d’un décolleté et brandissant son poing levé ! Le nouveau Poison Girl Eau de Toilette est une sorte de version actualisée de l’original mais dédié aux mêmes types de femmes, « plus libres, plus audacieuses et plus virtuelles que jamais ».

Le nouveau Poison Girl Eau de Toilette

Une nouvelle fois, Poison Girl Eau de Toilette est l’œuvre du parfumeur François Demachy. Celui-ci est le nez exclusif de la maison Dior depuis 2006 et a toujours su faire preuve d’une profonde audace.

Aussi, celle-ci se matérialise une nouvelle fois au travers de ce jus déroutant. Poison Girl Eau de Toilette tourne essentiellement autour de trois facettes aromatiques. Il débute par la fraîcheur vivifiante de l’orange amère, un ingrédient déjà présent dans Poison Girl est apportant ici un démarrage acidulé et particulièrement frais. Puis, celui-ci est suivi par la fleur féminine par excellence : la rose de Grasse. Celle-ci est cultivée en France, dans la région provençale, et dans des champs spécialement destinés à l’élaboration de fragrances pour la maison Dior.

Enfin, le tout s’achève par un ensoleillement solaire à base de néroli. Décidément, la nouvelle femme Poison Girl compte bien briller d’un éclat resplendissant et faire tourner la tête de quiconque croise son chemin ! Comme toujours, le tout est contenu dans l’emblématique flacon de Dior en forme de pomme. Celui-ci avait été créé en 1985 par la designer Véronique Monnot. Cette fois, il revient dans une version transparente nous laissant entrevoir son jus rose et faisant de la sorte écho à son ingrédient principal. Le tout est surmonté d’un cabochon noir opaque. Le jeu de contrastes de ce design est saisissant. Il reflète ainsi toute la dualité que l’on retrouve dans la senteur du nouveau Poison Girl Eau de Toilette.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *