Soir d’Orient , une essence gorgée de soleil

Soir d’Orient , une essence gorgée de soleil
Soir d’Orient , une essence gorgée de soleil

Soir d’Orient est un parfum faisant suite à la très célèbre Eau du Soir de Sisley. Aussi, s’il est un nectar pour tout public, il s’adresse plus particulièrement à une cible moyen-orientale. En effet, sa chaleur méditerranéenne n’est pas sans évoquer cette partie du globe. Il délivre un cœur chargé de fleurs et d’épices qui nous transporte instantanément au cœur de Séville. Ce parfum, issu de l’imaginaire du nez Olivier Pescheux est un appel au voyage vers une contrée gorgée de soleil.

Sisley met le cap vers Séville

Soir d’Orient est un parfum émanant du désir d’Isabelle d’Ornano, la créatrice de Sisley. Celle-ci a imaginé Soir d’Orient comme une invitation à pénétrer au cœur du palais Alcazar de Séville. En effet, ce château fortifié est cher à son cœur car elle a passé une grande partie de son enfance en Andalousie. Or, pour elle « l’inspiration d’un nouveau parfum émane d’une envie, d’une pensée, d’un lieu qu’elle aurait traversé, aimé ». Elle raconta alors son histoire au nez de la maison jusqu’à ce qu’ensemble ils trouvent l’inspiration. On pénètre alors au cœur de cette construction fortifiée. Puis, on s’émerveille de cette folle odeur d’épices et de fleurs qui nous a immédiatement envahis à peine a-t-on ouvert les portes du palais. Sisley nous emmène en voyage. Le temps d’un instant, nous voilà plongé au cœur de cette cité multiculturelle par un soir d’été.

Les senteurs andalouses de Soir d’Orient

Soir d’Orient s’ouvre directement sur des notes épicées, ce qui est assez rare pour être souligné. Le safran se joint alors à des notes florales et est épaulé par le citron d’Italie. De même, le Galbanum d’Iran apporte une touche de fraicheur qui lui donne un côté incisif. Puis, le tout s’adoucit et son cœur se rempli de fleurs. On y reconnait l’intensité de la rose Turque ainsi que le géranium d’Egypte. Toutefois, la fragrance ne cesse de s’affirmer et le poivre noir de Madagascar est là pour rappeler son caractère bien trempé, typiquement méditerranéen. Son caractère épicé cède cependant sa place à un sillage plus mystérieux et cuiré duquel émane des effluves d’encens de Somalie et de Patchouli d’Indonésie.

De plus, au-delà de cette odeur enivrante, Soir d’Orient impressionne aussi grâce à son flacon. En effet, La richesse qu’il évoque pourrait nous faire penser à un palais de Cordoue avec ses mosaïques raffinées et ses ornements méticuleux. De plus, son côté luxueux est incontestable et l’or y est omniprésent. Cet écrin est très inspiré de celui de l’Eau du Soir, emblématique de la maison Sisley. Il est laqué d’un noir profond, il s’orne d’une feuille d’Acanthe dorée caractéristique de l’architecture mudejare. Toutefois, la pièce maitresse reste le cabochon. Ce dernier a été réalisé par le sculpteur Polonais Bronislaw Krzysztof et  représente une femme. Sa chevelure flottant dans le vent dégage une féminité absolue, à l’image de son essence envoutante.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *