Classique Intense, l’arme de séduction de Jean-Paul Gaultier

Classique Intense, l’arme de séduction de Jean-Paul Gaultier
Classique Intense, l’arme de séduction de Jean-Paul Gaultier

Classique Intense a vu le jour en 2014, soit vingt et un ans après le parfum Classique de Jean-Paul Gaultier. Il est plus gourmand et sensuel et a été imaginé par le parfumeur Francis Kurkdjian. Comme à son habitude, Jean-Paul Gaultier a créé une essence qui ne manque de caractère. Elle se destine à une femme fatale au caractère bien trempé. Côté flacon, les fans de la marque s’y retrouveront puisque le corset est toujours bien présent. Toutefois, plus tape à l’œil que jamais, il est cette fois  réinterprété dans une teinte dorée.

Jean-Paul Gaultier et son parfum lumineux

Classique Intense nous emporte dans un tourbillon de senteurs lumineuses. Il s’inspire fortement du Classique  mais en propose une version plus sophistiquée, addictive et sensuelle. Le premier opus se composait essentiellement de rose, de fleur d’oranger, de bois ambrés et de vanille sucrée. Il comportait des vapeurs de poudres de riz en écho à la période baroque où, courtisanes et princesses s’en aspergeaient du visage à la poitrine. Jean Paul Gaultier réitère donc l’expérience mais celles-ci se font encore plus puissantes dans la version intense. Classique Intense est une explosion de fleurs de tiare lovées dans une overdose de notes gourmandes. Arrive ensuite la grenade, juteuse et acidulée. Puis, l’exotisme cède peu à peu sa place au sillage plus floral. La fleur d’oranger apporte fraicheur, luminosité et dépaysement. Le décor se fait plus oriental. C’est alors que les notes de vanille se déploient et s’intensifient. Toute la sensualité promise par le visuel provocateur de l’essence est bien au rendez-vous.  Enfin, le patchouli est l’ingrédient qui structure toute la composition de ce parfum à la fois oriental et floral. Il est à la fois glamour, chic et sexy. Classique Intense possède une empreinte vaporeuse et tout simplement délicieuse.

Les codes emblématiques du Classique, revisités de manière intense

Tout le monde se souvient indéniablement du premier flacon féminin de Jean-Paul Gaultier, encore très en vogue à l’heure actuelle. Il s’agissait d’un buste inspiré des mannequins que l’on utilise dans les ateliers de Couture. La transparence du verre dessinait son corset dans des tons roses pales, jouant sur le contraste entre le verre lisse et le verre poli. Cette fois, il affirme son côté luxueux. Sa forme reste inchangée. Cependant, il est entièrement de couleur dorée. La femme fatale qui le porte se transporte alors dans un monde de luxure. En l’occurrence, la vénus choisit par Jean-Paul Gaultier n’est autre que la mannequin Rianne Ten Haken. La belle se la joue provocante à souhait. Un liner noir sur les cils, une bouche scandaleusement rouge et perchée sur des talons aiguilles, elle incarne la femme fatale des années cinquante. Il faut dire que celle-ci a toujours beaucoup inspiré Jean-Paul Gaultier, comme bon nombre d’hommes d’ailleurs. La belle au regard si sensuel pose dans son corset doré, à l’image du célèbre flacon. Son style vintage la rend indémodable et elle joue alors avec tous les codes de la séduction. Elle est une beauté magnétique et, à l’image de Classique Intense, elle fait chavirer le cœur de tous ceux osant s’approcher d’elle.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *