Le nouveau Eau des Merveilles Bleue

Le nouveau Eau des Merveilles Bleue
Le nouveau Eau des Merveilles Bleue

La fraîcheur marine de la nouvelle Eau Des Merveilles Bleue d’Hermès

Bien plus qu’un parfum classique pour femmes, l’Eau Des Merveilles d’Hermès est une véritable curiosité parfumée. Ce jus a été lancé en 2004 et nous présentait un accord velouté, crémeux et pétillant dénué de toute saveur florale, chose suffisamment rare pour un parfum féminin pour être soulignée ! Aussi, face a son immense succès, Hermès a décidé de réinterpréter son essence culte. C’est ainsi que l’Eau Des Merveilles Bleue a vu le jour, pour un rendu plus aquatique que jamais.

La saveur maritime de l’Eau Des Merveilles Bleue

Autrefois présentée dans un flacon de forme ronde aux couleurs transparentes et ambrées, l’Eau Des Merveilles Bleue nous est désormais livrée dans un contenant entièrement bleuté. Toujours doté d’une silhouette cylindrique se posant de biais à la façon d’un culbuto, celui-ci est absolument poétique. En revanche, nul ne saurait dire si son univers est plutôt maritime ou aérien. Celui-ci peut tout autant évoquer le ciel que la mer si ce n’est qu’il semble parsemé d’une infinité d’étoiles scintillantes. Son cabochon argenté, quant à lui, confère plus de modernité à l’ensemble. Aussi, pour en savoir davantage sur son univers, il est alors indispensable de vaporiser dans l’air quelques gouttes de ce jus.

À cet instant, l’Eau Des Merveilles Bleue se dévoile via des effluves clairement marins. Des notes aquatiques font leur apparition dès son premier souffle.

Ainsi, l’Eau Des Merveilles Bleue s’avère être un parfum particulièrement appréciable à porter au quotidien tant sa fraîcheur mordante est revitalisante. Puis, le patchouli vient accompagner le tout pour un rendu plus charpenté. Cette plante très célèbre de la parfumerie délivre ici ses larges facettes olfactives. L’Eau Des Merveilles Bleue s’avère être à la fois boisé, terreux, chypré, moussu et camphré. Dès lors, des notes boisées viennent achever cette composition, la rendant plus vibrante encore et lui donnant plus de tempérament.

Une fragrance signée du nez officiel de la maison Hermès

Vous l’aurez compris, l’Eau Des Merveilles de 2004 et son successeur de 2016 sont deux fragrances résolument différentes. Aussi, cela peut aisément s’expliquer si l’on considère que ces deux jus n’ont pas été élaborés par les mêmes parfumeurs. Le premier a été confectionné par Jean-Claude Ellena, nez officiel de la maison Hermès pendant 12 ans. En outre, il s’agissait même de l’une de ses premières créations pour la marque. La nouvelle Eau Des Merveilles Bleue, en revanche, a été confectionnée par Christine Nagel. Celle-ci a repris le flambeau en 2016 et ne cherche en rien à faire du copier coller.

Chacune de ses créations possède une part de sa personnalité et de son histoire. Aussi, c’est précisément ce que l’on retrouve dans l’Eau Des Merveilles Bleue. Elle confie alors s’être inspirée d’une saveur de son enfance et plus exactement de celle des « galets mouillés par la mer » et de leur « goût salé, minéral ». Il en résulte un parfum « à la fois boisé et minéral, balayé par les embruns et réchauffé par la rondeur et la chaleur du patchouli ».

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *