La nouvelle composition Lutens : Baptême du Feu

La nouvelle composition Lutens : Baptême du Feu
La nouvelle composition Lutens : Baptême du Feu

Baptême du Feu, le goût macabre de pain d’épice de Serge Lutens

Serge Lutens est un artiste qui ne ressemble à aucun autre et qui ne se soucie guère des modes et des tendances. Ses parfums se dotent d’une étonnante complexité alliée à une harmonie exquise. Ils sont mixtes et nous racontent chacun une histoire différente. En réalité, ils sont une sorte d’exutoire pour Serge Lutens et évoquent chacun une partie de sa vie. Aussi, ils sont tous associés à une citation pour le moins énigmatique. Le tout dernier en date se nomme Baptême du Feu et est présenté comme étant un jus à la fois gourmand, aphrodisiaque et intrigant.

L’étrange odeur épicée de Serge Lutens

« Mon émotion est fluide. À l’instar d’une cire qui se coule dans un moule, elle affermit ce qui me séduit, comme ici, ce cœur de pain d’épices. », telle est la citation offerte par Serge Lutens à l’occasion de la sortie de son parfum Baptême du Feu. Ce dernier nous offre une odeur atypique caractéristique de l’enfance et nous plonge dans l’univers de la fête foraine. Le pain d’épice est ici associé à l’impertinence aphrodisiaque du gingembre. De même, la fraîcheur de cet ingrédient est accord accentuée par la présence acidulée et pétillante de la mandarine. Celle-ci renforce la vivacité de l’ensemble et cède peu à peu sa place à de l’osmanthus, un ingrédient apportant plus de profondeur à ce jus. Ainsi, il délivre une sensation plus automnale et boisée. Le tout ne manque cependant pas pour autant d’élégance. Baptême du Feu contient des notes poudrées emblématiques de la parfumerie fine. Le tout s’achève alors part du castoréum, une substance d’origine animale à la senteur très proche de celle du cuir. Bien évidemment, comme chaque parfum issu de la maison Serge Lutens, le tout est parfaitement architecturé et digne d’un savoir-faire hors-pair. Baptême du Feu affiche une harmonie exemplaire et dévoile ainsi un souffle presque poétique.

Baptême du Feu, un parfum élaboré par Christopher Sheldrake

Afin de mettre en forme l’idée de cette essence, Serge Lutens a fait appel au nez Christopher Sheldrake. Ce dernier est un parfumeur britannique ayant déjà œuvré pour les plus grands et notamment pour la maison Chanel. Il débuta sa carrière à Grasse, chez Robertet, l’une des maisons les plus réputées de la planète. Aussi, c’est au beau milieu des années 80 qu’il rencontra Serge Lutens, au Japon. Ensemble, ils commencèrent par concevoir l’emblématique parfum Féminité du Bois pour la maison Shiseido. Depuis cette date, ces deux créateurs ne semblent plus vouloir se quitter et l’on ne compte plus leur nombre de collaborations et de créations à quatre mains. En effet, Christopher Sheldrake apprécie tout particulièrement de travailler pour Serge Lutens, un créateur qui ne bride aucunement sa créativité. En outre, Christopher Sheldrake se plaît à concevoir des choses nouvelles. Il explique que « la nouveauté est un choc. Elle n’est pas confortable car elle entraîne le doute. » Et c’est précisément cela qui lui plaît et ce que l’on retrouve au sein du parfum Baptême du Feu.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *