Serge Lutens parfum L’Eau

Serge Lutens parfum L'Eau
Serge Lutens parfum L'Eau

L’Eau Serge Lutens, la luminosité de l’eau dans un flacon

Né en 1942, Serge Lutens devient, dans un premier temps, coiffeur. C’est en 1967 que Christian Dior lui demandera de créer une ligne de maquillage. Il imaginera alors, une gamme de fards et de textures inédites, faisant ainsi les premières pages du célèbre magazine de mode « Vogue ». En 1982, Serge Lutens sort « Nombre Noir ». Audacieux, originaux, les parfums de Serge Lutens mettent souvent en lumière des ingrédients nobles et racontent des histoires bien particulières. En 2010, Serge Lutens dévoile « L’Eau », une fragrance hors du commun.

Serge Lutens L’Eau, une fragrance pure, lumineuse, oxygénée

Avec « L’Eau », Serge Lutens change de style, même s’il ne perd pas son originalité. « L’Eau » n’est pas une eau de Cologne, car Serge Lutens n’hésite pas à affirmer « je n’aime pas les Cologne… » En réalité, « L’Eau » n’est pas décrite comme un parfum, mais comme un anti-parfum. « L’Eau » se définit comme un parfum spatial, pur, oxygéné et lumineux. Élégante, « L’Eau » n’en est pas moins une fragrance de qualité et de pure merveille. D’après Serge Lutens, si « L’Eau » était un objet, ça serait probablement un savon de Marseille, mais en ironisant en affirmant « Mais le savon le plus cher du monde ! ».

L’Eau de Lutens, une association de notes hespéridées, aromatiques, aqueuses

« L’Eau » s’envole sur des notes des notes aquatiques, hespéridées et aldéhydées, assurant à la composition un maximum de légèreté. Puis, le cœur de « L’Eau » évolue vers les notes aromatiques de la sauge sclarée associée à d’autres tonalités aromatiques, ainsi qu’à des tonalités florales et de la paraffine. Enfin, le fond de « L’Eau » se veut des plus sensuelles grâce à la présence d’oxygène, de notes savonneuses et de muscs blancs. À base carrée, le flacon se veut allongé et évoque un esthétisme des plus épuré.

Serge Lutens L'Eau
Serge Lutens L’Eau

Eau pure, spatiale, fraîche, clean… avec une touche rafraîchissante de provocation.

Si on est habitué(e) aux senteurs d’ambre, de myrrhe, de bois fumés ou de fleurs enivrantes qui accompagnent depuis des années l’univers créatif de Serge Lutens, son Eau a de quoi surprendre, dérouter ou déplaire. Qu’importe, confie le créateur, ce n’est pas un parfum, plutôt un anti-parfum.

Pas une cologne, même si ‘elle a certes un côté tonique par les hespérides qui la composent’ poursuit-il ; de toute façon, ‘je déteste les colognes’ nous dit-il. Pour homme ou pour femme, cette eau est plus une complémentarité de ses parfums déjà existants, estime t-il qu’une contradiction ou une négation.

Il décrit volontiers la fragrance comme ‘spatiale, pure, diffusante, lumineuse’ et oxygénée. L’Eau Serge Lutens se veut plus propre que fraîche. Si c’était un objet ? ‘Un savon de Marseille, un baquet de bois empli d’eau fraîche, une pince à linge, une chemise blanche en plein air’ raconte t-il. Et à qui s’adresse cette Eau ? ‘Si c’est une femme, elle se débarrasse des vieux clichés : porte-jarretelles, vieilles bricols, bigoudis chauffants, tout le falbala du néo-érotisme vieillissant pour faire plaisir à pépé.

Si c’est un homme, moins de musculation, moins d’attachés-cases et tous les accessoires pour faire plaisir à mémé. A la place : du confort, de la simplicité et un peu d’air’. S’il change ici radicalement de style, Serge Lutens montre qu’il conserve son caractère et son humour bien trempés.

Que dire sur L’Eau Serge Lutens ? S’il est bavard sur le concept, Lutens est comme à l’accoutumée plus mystérieux sur les ingrédients de la fragrance. On devine des notes hespéridées, d’autres, légèrement aldéhydées, mais aussi aqueuses et aromatiques. Lutens revendique bien pour autant de la sauge sclarée, un accord oxygène et quelques pétales fleuris épais et paraffinés. Les muscs assurent également un caractère propre et savonneux. Et qu’on aime ou non la fragrance, ce ‘savon le plus cher du monde’ (comme l’appelle Lutens avec un zeste d’ironie) bénéficie d’un sillage plutôt rémanent.

Avec son flacon allongé à base carrée, L’Eau Serge Lutens évoque une esthétique épurée, presque japonisante.

Parfums Mixte

Famille Olfactive : Aromatique – Frais

Notes de Tête : Notes Hespéridées, Notes Aldéhydées, Note Aquatique.

Notes de Cœur : Sauge Sclarée, Notes Aromatiques, Notes Florales, Paraffine.

Notes de fond : Oxygène, Notes Savonneuses, Muscs.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *