Le parfum Calèche de chez Hermès

Le parfum Calèche de chez Hermès
Le parfum Calèche de chez Hermès

Calèche, racée et si élégante

C’est en 1837 que Thierry Hermès fonda la maison du même nom. Au début, c’était uniquement une fabrique de selles et de harnais pour chevaux. En 1878, c’est son fils Charles-Emile qui fera évoluer la marque vers le monde de la maroquinerie. Le succès est immédiat et de nombreux hommes d’État aimaient venir à la boutique.

Hermès produira des éléments « stars » comme le « Sac Kelly » ou encore le fameux « Carré Hermès ». La maison Hermès se lance dans le monde de la parfumerie en 1951 avec « Eau d’Hermès ». En 1961, la marque dévoile « Calèche », une fragrance qui puise son inspiration dans le monde du cheval.

Calèche, le clin d’œil à l’univers équestre

Avec la disparition du cheval, la maison Hermès a misé sur la calèche pour faire allusion à ce domaine cher à son cœur, lui offrant la place de logo officiel de la marque. La maison Hermès n’est pas une maison de couture et « Calèche » est un pari risqué.

Outre l’hommage au monde du cheval, « Calèche » est aussi un véritable hommage à l’authentique calèche introduite en France au XIXe siècle. La calèche était considérée comme un « objet » luxueux et très élégant, utilisé par les plus riches qui aimaient alors parader en ville et effectuer de longues promenades. « Calèche » est donc une essence luxueuse, élégante et sophistiquée. Pour cette fragrance si particulière, Hermès a choisi de rester dans la mode des années 60, avec un parfum floral aldéhydé.

Les notes florales, boisées et chyprées de Calèche

Selon Jean-Claude Ellena, le parfumeur attitré de la maison Hermès, « Calèche ou l’essence du classicisme… La séduction par la beauté de l’être ». En 1961, c’est le parfumeur Guy Robert qui réalisa « Calèche ». Cette dernière s’envole sur les notes hespéridées de la bergamote et du citron, associées aux notes aldéhydées, les fameuses molécules qui ont fait le succès de « N°5 ». Le cœur de « Calèche » est ultra féminin, il conjugue la rose de damas et la rose de mai avec le jasmin, le muguet et l’iris.  Le flacon est sobre et élégant. Il est inspiré des lanternes de calèche, utilisées pour la première fois pour « L’Eau d’Hermès », en 1951.

Une essence racée, mais élégante. « Calèche » rend hommage aux premières calèches, mais aussi au premier amour de la maison Hermès, le cheval. La composition est en totale adéquation avec la mode de l’époque, mais c’est la première fois que c’est n’est pas une maison de couture qui présente un parfum, mais une ancienne sellerie. Le succès est immédiat et « Calèche » sera déclinée, à plusieurs reprises, pour le plus grand bonheur de ses fans.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *