L’Homme Lacoste, une nouvelle création parfumée raffinée et virile

L’Homme Lacoste, une nouvelle création raffinée et virile
L’Homme Lacoste, une nouvelle création raffinée et virile

Avis aux amateurs de sport, et plus particulièrement de tennis : la célèbre marque au crocodile vient de lancer un tout nouveau parfum, toujours très élégant et inspiré du dynamisme des athlètes. Lacoste nous présente sa toute nouvelle création nommée L’Homme Lacoste. Ce parfum masculin reste fidèle au raffinement de l’enseigne tout en restant très proche de l’univers du tennis. Voyons donc de plus près ce qu’il en est de cette essence vivifiante, à la fois boisée et épicée, mais résolument contemporaine.

La fragrance nuancée de L’Homme Lacoste

L’Homme de Lacoste est un parfum très sophistiqué qui a été confectionné par l’un des plus grands parfumeurs de notre époque. Sa composition est signée de Michel Girard, un créateur né en 1957 et ayant étudié dans un lycée de Grasse, capitale mondiale de la parfumerie. Aujourd’hui, Michel Girard est considéré comme étant l’un des plus grands noms de notre parfumerie moderne. Travaillant pour le grand groupe Givaudan, nous lui devons un nombre incalculable de best-sellers.

Pour Lacoste, il a choisi de travailler de multiples senteurs opposées et pourtant complémentaires. Ainsi, L’Homme Lacoste débute par une senteur fruitée dominée par la présence vive et dynamisante de citronnier. La rhubarbe, quant à elle, apporte ici plus d’acidité. Des arômes épicés et puissants prennent ensuite le relais. Ces derniers émanent du gingembre et du poivre noir.

Ainsi, L’Homme Lacoste devient très vite un jus très énergique et vif. Il y gagne cependant en élégance et en opulence grâce au jasmin. Cette plante riche est ensuite relayée par des notes boisées. L’agikalawood et le cèdre sont finalement enveloppées par la sensualité crémeuse des amandes, du musc et de la vanille.

Le retour du crocodile Lacoste dans un élégant flacon

Côté flacon, L’Homme Lacoste se présente dans une bouteille sobre et épurée. De forme rectangulaire, celle-ci affiche une modernité déconcertante. Tout en simplicité, elle enferme en son cœur un jus orangé clair censé évoquer la couleur de la terre battue des plus grands courts de tennis. Le tout est décoré sur sa face avant d’un liseré argenté assorti au célèbre crocodile de la maison. D’ailleurs, savez-vous d’où vient ce fameux crocodile ? Tout commença en 1923, lorsque René Lacoste, à l’époque champion de tennis, se baladait à Boston en compagnie de son entraîneur, Alan Muhr.

Son regard fut attiré par une valise en peau de crocodile. Alan Muhr lui promit alors de lui offrir s’il gagnait son match de l’après-midi. Malheureusement, René Lacoste ne remporta pas la partie. En revanche, l’anecdote arriva aux oreilles du journaliste Georges Carens qui s’empressa de qualifier le tennisman de « crocodile ne lâchant jamais sa proie ». La légende était lancée et René Lacoste décida de faire du reptile l’icône de son enseigne quelques années plus tard. C’est ainsi que ce dernier se retrouve aujourd’hui sur la face avant de ce tout nouveau parfum.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *