Maquillage

Les origines du maquillage

L’histoire du maquillage est presque aussi vieille que celle des hommes. En effet, cet art était déjà de mise à l’époque de l’Égypte Ancienne, soit 5000 ans avant Jésus-Christ. À cette époque, le rouge se portait sur les lèvres et les joues tandis que le noir soulignait les yeux des Égyptiens. En Europe, en revanche, le maquillage ne fit son apparition qu’au temps de l’Empire Romain, au troisième siècle. Considéré comme diabolique au Moyen Âge, celui-ci réaffirma ses lettres de noblesse sous la royauté, au XVIIe siècle. Néanmoins, le maquillage tel que nous le connaissons aujourd’hui doit sa popularité au cinéma des années 20.

Le maquillage aujourd’hui

Aujourd’hui, les recherches cosmétologiques constantes permettent de développer des produits toujours plus innovants. Ces derniers sont testés dermatologiquement afin d’éviter tout désagrément pour la peau et la santé. Désormais, le maquillage est partout : dans les publicités, les affichages, les magazines, sur les mannequins, les actrices, au travail… D’ailleurs, seules 2 % des Françaises de 18 à 65 ans se trouvent belles au naturel, c’est dire ! Néanmoins, les codes du maquillage sont aujourd’hui assez tranchés. Si des revues spécialisées n’hésitent pas à afficher des mannequins couvertes de teintes acidulées, les femmes au quotidien préfèrent des tons plus sobres, souvent appliqués en dégradé sur la paupière et renforcés par un trait de crayon noir et d’un mascara. De même, une nouvelle tendance s’observe depuis 2008 : le nude, comprenez un maquillage donnant une impression de naturel. Les femmes paraissent ainsi rayonner d’une beauté parfaitement authentique. Jamais la recherche ne semble avoir été autant au service du rayonnement féminin. Alors, focus sur les dernières tendances en termes de maquillage…