Jean Louis Scherrer

Jean Louis Scherrer, une marque synonyme de matières nobles et d’harmonie

C’est en 1962 que Jean-Louis Scherrer décida d’ouvrir sa propre maison de couture, rue du Faubourg Saint-Honoré, à Paris. En effet, celui-ci avait été solidement formé par Christian Dior et était désireux de laisser s’exprimer tout son talent. Néanmoins, il fallut attendre le milieu des années 70 pour voir véritablement exploser la notoriété de Jean-Louis Scherrer. La consécration arriva même en 1980 lorsqu’il reçut un Dé d’Or de la Haute Couture parisienne pour sa collection russe. C’est alors qu’il décida d’élargir son activité et de l’étendre au secteur de la parfumerie.

Le lancement de Jean-Louis Scherrer en parfumerie

Le tout premier parfum de Jean-Louis Scherrer vit le jour en 1979. Sobrement baptisé de son nom, il s’agissait d’un parfum couture par excellence, un chypré vert à la richesse et à l’originalité incomparable. Aujourd’hui, celui-ci est considéré comme étant l’un des grands classiques de la parfumerie française. Sa sensualité profonde incarne la féminité et l’excellence mieux que n’importe quel autre jus. Qui plus est, le tout est également sublimé d’un flacon raffiné aux lignes épurées et géométriques.

Les autres fragrances de Jean-Louis Scherrer

Ce parfum pensé tel un tailleur graphique ultra cintré et doté d’épaulettes oversize mais sobres, typique des années 80, a été suivi de nombreuses autres créations. Ainsi, Scherrer 2 fit son apparition en 1986 et se montrait encore plus riche et sophistiqué que son prédécesseur. Puis, Jean-Louis Scherrer s’orienta peu à peu vers plus d’exotisme et fit naître, dès 1994, Nuits Indiennes. Ce dernier est un oriental destiné aux femmes. Plus que jamais, Jean-Louis Scherer semble jouer la carte de la séduction et de la sensualité. Ainsi, ces deux valeurs se reflètent dans chacune de ses créations olfactives.