Les Nouveautés et tendances parfum et beauté Caron

L’histoire de la marque Caron

Ernest Daltroff est le fondateur de la marque Caron. Il est issu d’une famille bourgeoise juive, originaire de Russie. En 1902, et avec l’aide de son frère Raoul, Ernest Daltroff acquiert une mercerie-parfumerie, la maison Émilia. Avec sa femme Félicie, qui réalise tous les flacons, le succès ne se fait pas attendre. Si Ernest Daltroff décède en 1941, sa femme dirigera la maison Caron jusqu’en 1967. Synonyme d’exigence, de luxe et d’audace, la maison Caron perdure actuellement le savoir-faire de ses créateurs.

En savoir plus
Filtrer les articles par année :
Caron – My Ylang

Caron – My Ylang

La maison Caron vous dévoile sa nouvelle création pour Femme : My Ylang… My Ylang La maison Caron a été fondé en 1904 par…

12


Caron, des parfums entre classicisme et modernité

Dès son origine, la marque Caron fut consacrée aux parfums, à la différence de Chanel ou Dior qui sont au départ, des maisons de couture. Il faut savoir que toutes les boutiques Caron sont embellies comme des boites à bijoux. Le décor est réellement somptueux. Des extraits de parfum sont contenus dans de magnifiques urnes de style Louis XV en cristal de Baccarat. Ernest Daltroff aimait reproduire les senteurs florales, mais par-dessus tout il adorait la rose, dont il abusait parfois l’utilisation. Il intégrait également, dans ses parfums, des produits de synthèse, ainsi que des absolus rares et n’hésitait pas à mélanger le tout. Son patrimoine exceptionnel octroie à la maison Caron une place unique dans la haute-parfumerie française.

Les grands succès de la marque Caron

Le premier parfum de Caron sort en 1904 « Royale Émilia », suivi de « Bel Amour » en 1906 et de « Narcisse Noir » en 1911. En 1934, la marque dévoile « Pour un Homme de Caron », une fragrance masculine devenue à la fois classique et intemporelle. « Fleurs de Rocaille », sorti la même année, connaitra également un grand succès. En 1941, c’est « Royal Bain de Champagne » qui est l’honneur. S’en suivra « Tabac Noir, Pour une Femme » et « Muguet de Bonheur ». La marque Caron a continué à imaginé de grands parfums comme « Piu Bellodgia, Aimez-moi » ou encore « Nocturnes ».

Caron, un joyau de la parfumerie française

Caron est une maison de légende faisant parti du patrimoine de la parfumerie française et née des mains d’Ernest Daltroff. Ce dernier est issu d’une riche famille bourgeoise juive de Russie. Chimiste de profession, il est rapidement venu en France pour y chercher une affaire en compagnie de son frère,  Raoul Daltroff. Tous deux rachetèrent la parfumerie Emilia à Asnières. Néanmoins, ils souhaitaient en changer le nom. Or, lors d’un déplacement à Paris, en 1902, ils découvrirent, rue Rossi, une petite mercerie nommée Caron. Immédiatement, ce patronyme fait rêver le jeune Daltroff qui n’hésita pas à pousser les portes de cette boutique, demandant à la propriétaire de lui racheter le nom de celle-ci. Contre toute attente, celle-ci accepta. Les parfums Caron étaient nés.

L’essor de la parfumerie Caron

Peu à peu, Ernest Daltroff parvient à réunir suffisamment de capitaux pour ouvrir une boutique à Paris, rue de la Paix, à deux pas de la Madeleine. Les locaux d’Asnières, quant à eux, servent d’ateliers de production. Ainsi, de nombreuses fragrances sont élaborées : Chantecler en 1906, Narcisse Noir en 1911, L’Infini en 1912… Toute l’Europe raffole désormais des parfums de Caron et se déplace à Paris pour se les approprier. Puis, en 1919, Caron a l’audace d’élaborer la première vraie senteur masculine en cuir de l’histoire de la parfumerie moderne. Celle-ci remporte de nouveau un immense succès et les années passent ainsi, toujours enrichies de nouvelles fragrances.

Un changement majeur au sein de Caron

Néanmoins, lors de la seconde guerre mondiale, Ernest Daltroff est contraint de s’exiler aux États-Unis. Il plonge dans une profonde dépression et meurt en 1941. C’est alors Michel Morsetti qui devient le nez de la maison et qui s’efforce de perpétuer la tradition de cette dernière. Aujourd’hui, Caron est gérée par le groupe pharmaceutique américain Robins mais son identité d’autrefois demeure et ses parfums à la longévité exemplaire semblent être nés pour perdurer à tout jamais.