Repetto

Repetto, une ode à la danse classique

L’histoire de Repetto commence en 1947 lorsque Rose Répetto crée, sur les conseils de son fils Roland, ses premiers chaussons de danse. D’emblée, ces derniers sont reconnus pour la qualité de leurs matériaux ainsi que pour le savoir-faire hors-pair de leur conception. Plus tard, dès 1956, à la demande de Brigitte Bardot, Rose Répetto crée les ballerines Cendrillon. Ces dernières apparaissent d’ailleurs dans le film « Et Dieu créa la femme ». Cela contribue à asseoir la notoriété de Repetto et à faire connaître l’enseigne des plus grandes stars de la planète. D’ailleurs, dans les années 70, Serge Gainsbourg se porte même ambassadeur de la marque.

Le nouveau souffle de Repetto

Dès 1999, Jean-Marc Gaucher reprend les rênes de Repetto et décide de lui insuffler un nouveau souffle. Ainsi, la maison signe des partenariats inattendus avec Issey Miyake, Comme des Garçons, Yohji Yamamoto ou encore Karl Lagarfeld. Aussi, ce n’est qu’en 2013 que Repetto décide de lancer son premier parfum.

La gamme parfumée de Repetto

Bien entendu, les parfums de Repetto n’en oublient pas l’âme de la maison à laquelle ils appartiennent. Ainsi, ils restent tous très proche de l’univers de la danse. D’ailleurs, ce dernier est omniprésent dans chacune des campagnes publicitaires de la maison. L’odeur de ses parfums, quant à elle, est toujours délicate, associant la grâce, la légèreté et la féminité. Les flacons de Repetto sont également ornés d’un ruban de soie rose évoquant incontestablement l’emblématique tutu des danseurs étoiles. Ainsi, les parfums Repetto s’inscrivent dans la parfaite continuité de l’histoire de cette grande maison parisienne. Ils apparaissent simplement comme étant un nouvel acte au ballet hors du commun de cette marque aujourd’hui culte.

12