Les Nouveautés et tendances parfum et beauté Repetto

Au début de la marque Repetto, la passion

L’histoire de la marque Repetto commence en 1947. À cette époque, Rose Repetto, la mère du danseur et chorégraphe Roland Petit, lui crée affectueusement une paire de ballerines. La technique novatrice utilisée est en réalité celle du point inverse, ce qui forme un chausson beaucoup plus flexible. Rapidement, les ballerines font de nouveaux adeptes et Rose Repetto ouvre un atelier où elle fabrique des chaussons de danse. De Brigitte Bardot à Zizi Jeanmaire, les ballerines Repetto deviennent un véritable phénomène de mode. En 1959, Rose Repetto ouvrira sa première boutique rue de la Paix à Paris. En 1964, Repetto choisit son logo… L’aventure peut alors commencer.

En savoir plus
Filtrer les articles par année :
12


L’évolution de la marque Repetto

En 1967, Rose Repetto implante le berceau de sa fabrication en Dordogne. Les ballerines Repetto deviennent également masculines grâce à Serge Gainsbourg, véritable ambassadeur de la marque. Rose Repetto décède en 1984 et la marque est reprise en 1999 par Jean-Marc Gaucher. Ce dernier misera plus sur des collaborations avec la haute couture, notamment avec la marque Issey Miyake en 2000, ce qui offrira de nouvelles perspectives. En 2007, la maison Repetto fête ses 60 ans et crée la fondation « Danse pour la Vie ».

Les parfums Repetto

En 2013, Repetto décide de se lancer dans l’aventure du parfum et dévoile sa première fragrance « Repetto le Parfum ». Ce dernier tient à conserver toutes les valeurs de la maison Repetto et c’est Dorothée Gilbert, Première danseuse à l’Opéra qui en sera même l’égérie. Cette première fragrance est un énorme succès et il sera suivi par l’Eau de Parfum, l’année suivante. En 2015, la marque dévoilera « Repetto Eau Florale », une déclinaison fraiche et pétillante avec des notes fruitées et éclatantes de beauté. De la danse à la parfumerie, il n’y a finalement qu’un pas…

Repetto, une ode à la danse classique

L’histoire de Repetto commence en 1947 lorsque Rose Répetto crée, sur les conseils de son fils Roland, ses premiers chaussons de danse. D’emblée, ces derniers sont reconnus pour la qualité de leurs matériaux ainsi que pour le savoir-faire hors-pair de leur conception. Plus tard, dès 1956, à la demande de Brigitte Bardot, Rose Répetto crée les ballerines Cendrillon. Ces dernières apparaissent d’ailleurs dans le film « Et Dieu créa la femme ». Cela contribue à asseoir la notoriété de Repetto et à faire connaître l’enseigne des plus grandes stars de la planète. D’ailleurs, dans les années 70, Serge Gainsbourg se porte même ambassadeur de la marque.

Le nouveau souffle de Repetto

Dès 1999, Jean-Marc Gaucher reprend les rênes de Repetto et décide de lui insuffler un nouveau souffle. Ainsi, la maison signe des partenariats inattendus avec Issey Miyake, Comme des Garçons, Yohji Yamamoto ou encore Karl Lagarfeld. Aussi, ce n’est qu’en 2013 que Repetto décide de lancer son premier parfum.

La gamme parfumée de Repetto

Bien entendu, les parfums de Repetto n’en oublient pas l’âme de la maison à laquelle ils appartiennent. Ainsi, ils restent tous très proche de l’univers de la danse. D’ailleurs, ce dernier est omniprésent dans chacune des campagnes publicitaires de la maison. L’odeur de ses parfums, quant à elle, est toujours délicate, associant la grâce, la légèreté et la féminité. Les flacons de Repetto sont également ornés d’un ruban de soie rose évoquant incontestablement l’emblématique tutu des danseurs étoiles. Ainsi, les parfums Repetto s’inscrivent dans la parfaite continuité de l’histoire de cette grande maison parisienne. Ils apparaissent simplement comme étant un nouvel acte au ballet hors du commun de cette marque aujourd’hui culte.