Classique André Edition : Gaultier nous présente sa nouvelle Eau Fraiche

Classique André Edition : Gaultier nous présente sa nouvelle Eau Fraiche
Classique André Edition : Gaultier nous présente sa nouvelle Eau Fraiche

L’édition limitée 2018 Classique de Jean Paul Gaultier

Jean-Paul Gaultier est un personnage qui aime puiser ses sources d’inspiration dans ses plus profonds souvenirs. Il se rappelle souvent de son apprentissage de la couture chez sa grand-mère. Un jour, chez elle, il découvrit un corset au fond d’une malle oubliée. Ce fut pour lui une véritable révélation. De cette découverte d’enfance, il confectionna l’une des plus célèbres fragrances de l’histoire de la parfumerie féminine : le parfum Classique de Gaultier, né en 1993. Depuis 1996, Jean-Paul Gaultier a pris l’habitude de décliner sa fragrance sous la forme de parfums plus frais et estivaux. Ces éditions limitées font souvent leur apparition au printemps et c’est ainsi que Jean-Paul Gaultier nous présente actuellement sa dernière nouveauté : le Classique André Edition.

Le nouveau flacon urbain du Classique André Edition

Comme à l’accoutumée, le Classique André Edition est emballé dans la célèbre boîte de conserve du créateur. Son coloris métallisé est cette fois ceinturé d’une large bande rouge étiquetée du #I Love Gaultier. Au centre de celle-ci se présente le personnage Madame A du graffeur André, à la fois simpliste mais très expressif. D’ailleurs, cette figure féminine et un brin enfantine s’invite aussi sur le flacon en buste de verre de Jean-Paul Gaultier. Le corset du créateur est cette fois décoré d’innombrables rayures roses, foncées au niveau de la base du flacon et plus claires en son sommet. Le tout revêt un format de 100 ml.

Le parfum masculin Le Male a lui aussi son édition limitée 2018.

Une collaboration entre Jean-Paul Gaultier et le graffeur André

Ce design inédit est l’œuvre d’André, André Saraiva de son vrai nom. Né en Suède, d’origine portugaise et vivant en France, il est avant tout considéré comme l’un des graffeurs les plus influents à l’heure actuelle. Ce roi de la nuit parisienne expose dans tous les plus grands musées d’art contemporain au monde, à l’instar de celui de Tokyo, de Los Angeles, de Paris ou de Venise. Renommé pour son travail d’artiste, bien que dénigrés par certains comme « vandale », il n’hésite pas à clamer « qu’écrire [son] nom sur les murs est [sa] névrose ». Il nous livre ici l’une de ses plus célèbres œuvres : un portrait de Madame A pour l’unique Jean-Paul Gaultier.

La senteur inchangée du Classique Eau Fraiche

Côté senteur, en revanche, la surprise est moindre. En effet, Jean-Paul Gaultier a décidé de conserver le souffle parfumé des précédents Classique Betty Boop et Wonder Woman, les Eaux Fraiches respectives de 2016 et 2017. Cette composition olfactive est l’œuvre de Daphné Bugey. Le Classique André Edition de Jean-Paul Gaultier s’envole d’abord sur une alliance fraîche et poivrée de sorbet au citron et de gingembre. La canne à sucre adoucit néanmoins ce duo explosif. Puis, un cœur floral et très ensoleillé prend le relais. Il conjugue la fleur d’oranger, le jasmin et la fleur de tiaré. Peu à peu, le Classique André Edition devient plus liquoreux et chaleureux. Il s’achève par la présence de vanille, de musc et de ciste.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *